Psy en ligne - Consultation à distance Chloé Vermeersch: Psychologue en ligne enfant, ado, adulte
Bon, il faut être honnête, cela arrive a tout le monde de crier. Nous l’avons tous fait.
Vous êtes humains et l’éducation des enfants peut être un véritable défi au quotidien. Vous devez être un pro de votre propre gestion émotionnelle pour aider votre enfant au mieux. BREF quelque chose de bien simple à lire mais loin d’être facilement applicable tous les jours.
Je vous apprends rien en disant que crier n’est pas l’idéal mais vous savez quoi, ce n’est pas non plus la fin du monde.
DISCLAIMER: je ne dis pas que c’est OKAY de crier sur son enfant tous les jours! Cela peut avoir un impact sur le développement de votre enfant.
En ce qui concerne les cris à proprement parler, voici 3 éléments importants que TU VEUX SAVOIR .
Les 3 choses à savoir:
1 – Tes cris te concernent toi, et non ton enfant.
2 – Ce n’est pas parce que tu cries que ton enfant t’écoutera
3 – Quand tu cries, ce n’est pas la fin du monde

1- Tes cris te concernent toi, et non ton enfant

Avant de vous dire « et aller, encore une fois, tout est la faute du parent », je vous demande de respirer profondément et de lire la suite.
Oui, bien sûr, le comportement de votre enfant a un impact sur vous, cela ne fait aucun doute. Et oui, le comportement de votre enfant peut âtre incroyablement énervant, stressant et frustrant. Je le comprends tout à fait! Pourtant, seulement vous pouvez décider comment vous allez réagir à ça!
Petit mise en situation: votre enfant ne vous a pas écouté quand vous lui avez demandé de ranger ses chaussures. Donc vous le répétez une, deux, trois fois… et RIEN. Vous êtes donc frustré et tu cries.
Vous avez deux manières de voir les choses :
  • Vous dire que vous avez crié sur votre enfant car il ne vous a pas écouté. Bon okay, mais du coup, vous voulez dire que les actions de votre enfant contrôlent ton comportement ? Que c’est votre enfant qui « tire les ficelles » et qu’il est responsable de votre comportement?
  • Ou vous dire que vous avez crié car c’est difficile pour vous quand votre enfant n’écoute pas… cela vous frustre… et la gestion de cette frustration est quelque chose sur lequel vous travaillez pour vous-même mais aussi pour pouvoir être là pour aider votre enfant avec ses émotions.
Vous remarquez la différence ?

2- Ce n’est pas parce que tu cries que ton enfant t’écoutera

Il arrive que des parents ont l’impression que leur enfant écoute mieux car ils crient. Et si je vous disais que votre enfant vous écoute mieux quand vous criez car il vous prends « au sérieux » seulement à partir de ce moment là?
En effet, il arrive qu’un enfant associe le fait de crier avec « mon parent est sérieux là, je dois réagir” et que jusque-là, il n’a fait que gagner du temps.
Une habitude s’est formée.
Si votre enfant à l’habitude de vous entendre répéter la même demande deux, trois, quatre fois avant de commencer à le « menacer » et puis finalement vous craquez et vous criez.
Votre enfant s’est habitué à cette routine, à ce va-et-vient dans lequel vous êtes engagés tous les deux…
Alors, que pouvez-vous faire pour changer ça ? Être « sérieux » dès la première fois ?

3- Quand tu cries, ce n’est pas la fin du monde

Bien sûr, vous ne pouvez pas prendre l’habitude de crier sur votre enfant. Et oui, vous allez devoir continuellement travailler sur la gestion de vos propres émotions
Mais il y aura toujours des moments où c’est trop, où vous n’y arrivez pas, où vous êtes perdu… Si vous craquez et criez, vous pouvez faire quoi ?
Vous pouvez lui demander pardon quand vous pensez avoir fait une erreur, lui avoir mal répondu ou même quand vous culpabilisez de pas être suffisamment disponible pour lui. C’est PLUS QUE OKAY de faire des excuses à son enfant, je vous le conseille fortement.


Des questions ?

J’y réponds

Psychologue à distance

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *